Indispensable tu m'es

Indispensable tu m'es
Lointaine aussi parfois mais...
Accordons toujours nos mots sensibles
Du plus profond d'un regard
Ou d'un sourire en retard
Nous avons tous deux la même cible
De tout ce qui est perdu
Et rien ne nous était dû
Nous avons ancré nos ressemblances
L'assurance du désir
Ou l'enfant voulant partir
Que nous apporterait la vengeance ?

C'est qu'il nous manquera toujours cette heure
Qui fuit
À l'entrée du soleil en sa demeure
De nuit

La somme de nos désirs
Ne fait pas un avenir
On ne veut pas vivre sans rencontre
C'est dans le présent du temps
Être vraiment là contents
En oubliant la course des montres
Qu'être vivant pleinement
Est le bonheur maintenant
En bon chemin sans pensée cruelle
Est la vie qui tient le cœur
En haleine et dans la peur
De quoi est-elle la passerelle ?

C'est qu'il nous manquera toujours cette heure
Qui fuit
À l'entrée du soleil en sa demeure
De nuit

Venus telle une lueur
Pour faire mon plus grand heur
Tes yeux sont l'horizon des merveilles
Qui éclaireront longtemps
Ton regard à bout portant
Loin dans sa source qui m'émerveille
Le temps passe follement
Il en faut rire gaiement
Et pour cela tuer l'habitude
Qui nous freine à chaque pas
Les mots que l'on ne dit pas
Où s'envoleront nos certitudes ?

C'est qu'il nous manquera toujours cette heure
Qui fuit
À l'entrée du soleil en sa demeure
De nuit

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Au puits de toi

Désir de lèvres