Au puits de toi

C’est le temps des parfois,
C’est le temps des toujours.
Parfois ton corps tremble
Et toujours il jouit,
De l’instant des parfois,
De l’instant des toujours.

C’est le temps de ta foi,
C’est le temps des amours.
Parfois ton âme tremble
Et toujours elle jouit,
De l’instant de la foi,
De l’instant de l’amour.

Ne serait-ce
Que cela mon amour
Que mon coeur tremble,
De toi,
Sans voix ?

A l’instant de l’amour
Où mon corps sombre en toi,
Cette béance en toi
Qui m’appelle et m’attend,
M’est un puits de joie.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Apparences

Une vision

À Saint-Guénolé